Bugarach, la montagne inversée

Bugarach, la montagne inversée

Bugarach, lieu d’initiation et de rencontres

img_0833-600x800Nous sommes à la Preste dans les Pyrénées Orientales en train de nous préparer pour passer quelques jours à Bugarach. Je sens la joie monter en moi, il y a quelque chose par rapport à cet endroit qui m’attire depuis un certain temps. C’est en jetant un œil sur la carte que nous voyons que le Pic Canigou, la montagne sacrée des Cathares, se trouve exactement sur la ligne qui connecte La Preste avec Bugarach. Nous n’allons pas en direction du pic Canigou, car la reconnexion à nos vies passées s’est déjà activée il y a quelques années et continue pendant le voyage. Bugarach nous réserve autre chose.

La route nous mène via les Gorges de Galamus, où se trouve la grotte de Marie-Madeleine. Nous avons pris connaissance de ce lieu par « hasard » grâce à une artiste dans une des nombreuses galeries d’art à Collioure (un des lieux dans le carré de Vénus) qui vendait des savons fabriqués avec l’eau de la source de Marie-Madeleine.

La grotte se trouve en haut des gorges qui ont été formées par la rivière l’Agly (rivière des Aigles) et les moines Franciscains y ont construit un ermitage et ont aménagé une chapelle dédiée à Marie-Madeleine dans le rocher, juste à côté de la source.
Il y a en effet une énergie très vivante dans la grotte de Marie-Madeleine et nous ressentons la présence des esprits de la nature. Quand je prends une photo dans une des cavités qui conduisent à l’intérieur de la terre, on peut y voir plusieurs orbes lumineux (ou deva), un phénomène qui apparaît souvent pour indiquer la présence des élémentaux dans les endroits où la distance entre les différents mondes est moins longue.

img_0855_fotor-600x784Bugarach est un de ces lieux où les voiles entre les différentes réalités sont très fins et où une communication avec ceux qui y résident est possible. Avec l’énergie que nous avons ressentie et avec ce que nous connaissons de Bugarach et toute la région autour, nous nous disons qu’il est fortement probable qu’il y ait une porte qui mène dans les royaumes intérieurs de la terre à Galamus.
Nous regardons alors la chapelle de plus près pour avoir une confirmation et nous voyons une plaque qui reprend les mots du père François Palav, ancien ermite à Galamus, qui dit le suivant: « Je suis entré dans les grottes et cavernes des falaises pour chercher le profond silence qui règne dans les entrailles de la terre. Enterrant alors ma vie dans ces lugubres endroits, mon esprit trouvait de moins en moins d’occasions de se distraire qu’en vivant sur la face de la terre. » 

Nous prenons encore un peu de temps dans cet endroit magique et une fois pleinement chargé de cette énergie, nous continuons la route pour Bugarach.

Bugarach, la montagne qui intrigue depuis toujours et qui a inspiré un nombre impressionnant d’artistes comme Jules Verne, George Sand, Stephen Spielberg, Claude Debussy, etc. Bugarach, la montagne inversée, car le haut de la montagne est plus vieux que le bas.

img_0981-600x600Bugarach est un lieu d’initiation, un lieu qui nous confronte avec nos peurs et qui nous teste. C’est comme si le lieu souhaitait savoir si nous sommes capables de garder le calme intérieur quand nous sommes confrontés avec nos peurs? Sommes-nous capables de garder le centre et de ne pas nous laisser influencer par des perturbations extérieures?
Pour quelques amis et moi-même, l’initiation a pris la forme d’une spéléologie dans le noir. Pour certains d’entre nous cette descente dans les cavernes de la terre, qui était aussi une descente dans les cavernes de l’inconscient, nous a confrontés à des peurs de l’inconnu, des peurs de perdre le contrôle, pour d’autres c’était une guérison des difficultés expérimentées à la naissance ou des peurs de manque (manque d’oxygène, manque d’argent …) ou une confrontation à des phobies. Pour chacun(e) cette expérience a aidé à ancrer le lâcher-prise, la confiance en soi, la force intérieure.

Pour Jean-Baptiste l’initiation s’est passée par l’ascension du pic de Bugarach dans des conditions de temps moins que favorable. Nos chemins étaient différents, il a choisi la voie masculine et moi la voie féminine, mais le résultat était le même: ancrage de sa force intérieure.

Bugarach catalyseur de consciences

img_0871-600x600Depuis des temps néolithiques, les gens venaient à Bugarach pour honorer les énergies du lieu et on peut retrouver les restes de ces cultes anciens parsemés sur le territoire.
Toujours aujourd’hui, les gens viennent pour se recharger et pour aider à préserver les énergies du lieu. On a rencontré des belles personnes qui sont très conscientes de l’énergie du lieu et qui agissent comme des gardiens des lieux, qui oeuvrent pour garder les points d’acupuncture de Bugarach activés.

Comme dans tout endroit énergétique, il y a aussi le contraire: des gens qui viennent uniquement pour prendre l’énergie, souvent dans le but de se procurer plus de pouvoir, d’argent ou de gloire et qui affaiblissent les lieux avec leurs intentions malsaines.

Bugarach est assez unique dans sa fonction: c’est une porte vers d’autres mondes et d’autres consciences et connaissances et la simple présence sur ce territoire peut déclencher tout un tas de réactions physiques et psychologiques qui peuvent profondément changer la vie des personnes. C’est un catalyseur de conscience, car le lieu oblige presque à ouvrir l’esprit, grâce à les observations d’ovni et de phénomènes “surnaturels” qui ont régulièrement lieu là-bas: par exemple la présence d’orbes lumineux dans les entrailles de la montagne. À cause de ça, même l’esprit le plus fermé doit reconnaître après un certain temps à Bugarach qu’il y a des choses au-delà de ce qu’il pensait exister. Et d’anciens esprits fermés, il y en a à Bugarach…

Bugarach et le 21 décembre 2012

img_0971-600x800Bugarach commençait à devenir un vrai lieu de pèlerinage et jouait alors son rôle de catalyseur d’ouverture d’esprit et d’expansion de conscience. Jusqu’au moment où une personne a eu l’idée d’inventer un mythe peu crédible et facilement démontrable autour du calendrier Maya. Grâce à de fausses interprétations occidentales du calendrier Maya, il y a une sorte d’hystérie de masse qui s’est créé autour du 21 décembre 2012, date de la fin du calendrier et date selon la mauvaise interprétation, de la fin du monde. Quelqu’un a été créatif avec cette interprétation déjà très créative du calendrier et a proclamé que Bugarach serait le seul endroit qui survivra au cataclysme qui engendra la fin du monde.

Comme la majorité des médias ont adopté le style et contenu « téléréalité » aujourd’hui, de nombreuses chaînes de télé se sont laissées séduire et sont allées sur place pour parler avec les « fous » du village, les gens qui croyaient à des choses comme « l’ énergie de la terre », « la guérison », « d’autres civilisations », …
En gros ils ont fait de leur mieux pour ridiculiser les gens sur place, ils sont même allés jusqu’à mettre des enlèvements d’extra-terrestres et des voyages dans le temps en scène pour piéger les gens et les ridiculiser sur la télé nationale. Du grand journalisme quoi!

Depuis, ce n’est pas étonnant que les habitants de Bugarach se soient un peu repliés sur soi et n’aient plus tellement envie de partager librement toutes les connaissances qu’ils ont sur les mystères et les secrets de leur pays. Dans les yeux de la majorité des gens qui regardent la télé, Bugarach a complètement perdu toute crédibilité grâce à une histoire fictive. Résultat: de moins en moins de gens sont allés à Bugarach et quand il y a maintenant des informations qui circulent sur le lieu, les gens ne les regardent même plus.

Même si le peuple a cru à cette diversion, le gouvernement français a trouvé une raison pour y être, car ils ont posté des militaires armés jusqu’aux dents sur le Pic de Bugarach au 21 décembre et ils ont empêché les gens d’aller sur le Pic autour de cette date. Plusieurs de ces commandos ne parlaient même pas le français, selon des amis qui habitent à Bugarach, donc on peut se demander quelle peur avait précisément motivé le déploiement d’une force militaire internationale ce jour-là.

Officiellement cet état de guerre était pour éviter des suicides de masse, ce qui est complètement ridicule quand la théorie était que les gens pourraient justement survivre en allant sur le Pic. S’ils voulaient mourir, ils n’avaient qu’à rester chez eux… 

img_0882-600x800Chacun sa théorie sur la présence militaire autour du pic, mais ce qui est certain est que cet épisode a empêché beaucoup de gens de venir à Bugarach de manière très efficace et en même temps dissuadé les gens du coin de parler de ce qu’ils ressentent, de ce qu’ils voient et de ce qu’ils connaissent du lieu. 

La vraie signification du calendrier Maya et de la date du 21 décembre est que c’est la date où l’humanité est rentrée dans un nouveau cycle évolutionnaire et nous avons entamé cette nouvelle ère, l’ère qui a été annoncée comme l’ère de justesse, d’abondance et de conscience.
Dans la nouvelle ère, l’humanité sera consciente de l’interconnectivité entre toute chose et en conséquence il n’y aura plus les jeux de pouvoir qui font aujourd’hui partie de notre quotidien. Tout le monde sera égal et l’information circulera enfin librement. 

Dans la lumière de ce monde qui est déjà là et dans l’esprit de transparence et du partage des informations auquel nous adhérons très fortement, nous allons vous partager un message que nous avons reçu il y a un an de la part d’une des civilisations intraterrestres. Ce message sera publié en 3 fois pendant les prochains jours. Puisse ce message vous éclairer sur l’importance des lieux comme Bugarach et vous permettre de sentir et intégrer l’amplitude de tous les aspects de l’existence qui sont sur le point d’être (re)découverts par vous et le reste de l’humanité.

p1120712-600x338
p1120715-600x324

 

By | 2016-11-22T22:32:27+00:00 23 décembre 2015|Europe, Inspiration, Voyage|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire