Comment détecter un cas de « gaslighting » ou « enfumage »

Comment détecter un cas de « gaslighting » ou « enfumage »

Récemment j’ai entendu parler de « gaslighting ». Je n’en avais encore jamais entendu parler. En lisant un article sur le sujet j’ai appris qu’il s’agit d’une forme de manipulation très spécifique, vicieuse et difficile à détecter et à ma grande surprise, je me suis rendue compte que j’ai déjà fait l’expérience de « gaslighting » dans ma propre vie. Je veux partager cet article avec vous, car sans aucun doute c’est la forme de manipulation dominante aujourd’hui et quelques prises de conscience peuvent vous éviter de tomber dans le piège « gaslighting ».


32558a310a5c1fa569aaeebac1ebab11Le terme gaslighting est dérivé d’un film de George Cukor de 1944 ayant pour rôle principal Ingrid Bergman. Le film raconte l’histoire d’un couple dont le mari essaie de détruire l’esprit de son épouse en remettant en question sa version de la réalité systématiquement. Pour se faire, il déplace des objets dans la maison et quand sa femme l’interpelle sur les objets qui se déplacent, il prétend qu’ils ont toujours été au même endroit. Il change régulièrement de discours et il nie avoir dit certaines choses. Petit à petit elle commence à douter d’elle même, elle ne se fait plus confiance et elle commence à sombrer dans la folie.

Je vais traduire le « gaslighting » librement en « enfumage », car il s’agit réellement de cela: on essaie d’isoler une personne dans un brouillard de mensonges, de fausses suggestions ou de demi-vérités pour faire en sorte que la personne ne voit plus rien clairement. « L’enfumage » désigne tout effort pour remettre en question la version de la réalité d’une personne, au point où la victime commence à perdre confiance en ses convictions et finalement commence à douter de ses propres expériences et perceptions. Le but étant de désorienter la personne autant qu’elle commence à remettre en question sa propre mémoire et sa propre version des faits pour que ça soit plus facile d’introduire une opinion extérieure. L’enfumage est une forme de manipulation qui n’utilise jamais de l’intimidation ou de l’agression de manière directe, au contraire tout se passe avec le voile de la « gentillesse » ou des « bonnes intentions ». Quelqu’un qui n’est pas facilement manipulable en règle général peut donc quand même être victime de l’enfumage.

L’enfumage a lieu quand quelqu’un ressent que sa version de la réalité ou des faits est en danger et essaie désespérément, par tous les moyens possibles, de convaincre une personne de sa version de la réalité et même de changer la version de la réalité de l’autre personne, pour correspondre à la sienne.

Pour la plupart d’entre nous, les choses n’iront pas jusque sombrer dans la folie, mais un cas d’enfumage non détecté peut faire des dégâts, surtout au niveau de votre confiance en soi. Dans des cas extrêmes, l’enfumage peut dévier une personne de son chemin de vie, peut conduire à des pertes de mémoire, la dépression et des black-out permanents chez la victime.

Il y a 2 types de personnes qui s’engagent dans de l’enfumage: Il y a ceux qui le font de manière consciente, car ils sentent que vous mettez en danger un privilège, une position ou une croyance dont ils ne veulent pas se séparer.
Et il y ceux qui le font de manière inconsciente, souvent parce qu’ils ont créé une version de la réalité alternative, pour éviter de faire face à certaines blessures, traumatismes ou zones d’ombre de leur vie. Sans le savoir, l’enfumage est devenu un mécanisme de défense de leur part et tout le monde qui risque de percer à l’intérieur de la bulle artificielle y aura droit.

Signaux d’alerte

federico-bebberQuels sont les signes ou les alertes qui devraient déclencher une sonnette d’alarme chez vous ?

  • Votre intégrité, votre personnalité ou vos intentions sont systématiquement remises en question dans les échanges: une discussion sur un événement, une situation, une divergence d’opinions ou un conflit ne devrait pas aboutir à ce que vous remettez en question votre personnalité entière ou votre manière d’être.
  • Vos propos, vos pensées, votre opinion ou vision des choses sont systématiquement ridiculisés. Un des meilleurs moyens pour vous motiver de changer votre version des faits est de vous convaincre ou de vous faire sentir que votre version de la réalité est ridicule. La plupart des gens sont très sensibles à l’opinion des autres et veulent surtout éviter le ridicule.
  • La version des faits de votre interlocuteur change régulièrement, il nie avoir dit ou fait des choses dont vous êtes sûr qu’elles ont eu lieu ou invente des choses qui n’ont pas eu lieu.
  • Vous n’êtes pas pris au sérieux. Souvent un manque d’expérience est utilisé pour vous convaincre que vous n’avez pas la légitimité pour vous exprimer. Une bonne tactique de musellement, surtout quand vous avez une bonne capacité de remise en question. Pour une fois et pour toutes: vous avez le droit de vous exprimer sur tout ce que vous voulez.
  • On essaie de vous faire culpabiliser pour vous faire changer votre version des faits, une tactique très efficace chez les personnes empathiques.
  • On essaie à tout prix de vous convaincre de quelque chose, il y a un vrai acharnement, vous êtes presque harcelé pour vous faire changer d’avis. Qu’une personne vous donne sa version des faits ou son opinion est normal, qu’elle vous la donne sans que vous l’eussiez demandé et qu’elle essaie de vous faire adhérer à sa version des faits ne l’est pas.
  • Vous êtes très régulièrement rappelés de vos défauts, des erreurs du passé, on appuie constamment sur vos faiblesses en essayant de vous faire croire que vous avez perdu toute légitimité ou tout droit d’opinion. Très efficace quand vous avez un recul sur vous-même et quand vous êtes conscients de vos défauts. Si uniquement les personnes sans défauts avaient le droit de s’exprimer, le monde serait plongé dans un silence éternel.
  • Il y a une incapacité de l’autre de reconnaître sa part de responsabilité dans chaque conflit. Vous avez toujours tort. C’est une dynamique qui a souvent lieu dans des couples toxiques. Une personne se met dans le rôle de victime et projette l’autre dans le rôle de bourreau. Chaque conflit est inévitablement la faute de la personne qui est projetée dans le rôle de bourreau. La discussion n’est pas possible, vous serez toujours coupable.
  • Vous êtes tout de suite contacté ou repris quand l’enfumeur sent que vous vous éloignez ou que vous divergez d’opinion. On ne vous laisse pas le temps de réfléchir, vous êtes harcelé par tous les moyens de communication existante, dans le but de vous fatiguer et vous faire céder. 
  • Une personne vit des difficultés auxquelles elle n’arrive pas à faire face, elle est en déni de ses parts d’ombre. Si quelqu’un crée une version alternative de la réalité pour elle-même où elle arrive à cacher ou nier les aspects moins agréables de sa vie, il y a de grandes chances qu’elle essaiera de modifier la réalité d’autres personnes aussi pour pouvoir maintenir sa version modifiée de la réalité.
  • On essaie de vous mettre des mots dans la bouche, de vous accorder des intentions que vous n’avez jamais eues, de chercher le sens caché de tout ce que vous faites ou dites.
  • Vous ressentez des sentiments ou des intentions malsains de la part de quelqu’un, mais cette personne fait en sorte que vous arrivez à croire que vous êtes paranoïaque. Ne remettez jamais en question votre ressenti, votre ressenti n’a jamais tort. Quand vous aurez ouvert vos yeux complètement à la situation d’enfumage, vous prendrez conscience qu’il y avait PLEIN de signaux d’alerte que vous avez ignorés.

Quand vous prenez conscience que vous êtes victime d’enfumage et vous cherchez un moyen pour sortir de la situation ou pour arrêter l’influence nocive de l’autre personne, la seule chose à faire est de couper le contact. Il n’y a pas de négociation possible, car la personne n’est pas prête à lâcher sa version de la réalité.

Ne cherchez pas pourquoi quelqu’un a essayé de vous désorienter. On ne peut pas changer les autres et ça ne devrait jamais être notre intention. Le seul point sur lequel on peut travailler et sur soi-même. La seule question qui vaut donc vraiment la peine d’être posée est « qu’est-ce qui m’a rendu vulnérable à l’enfumage ? et « Comment est-ce que je peux éviter l’enfumage à l’avenir ? »

Qu’est-ce qui vous rend particulièrement vulnérable à l’enfumage?

federico-bebber-600x8961) Vous avez peu de confiance en vous ou vous êtes dans une situation où vous avez peu d’expérience

Quand vous doutez de vous-même, c’est facile pour quelqu’un d’autre qui semble être très sur de soi, d’appuyer sur vos incertitudes, de vous proposer une autre version de la réalité et de vous la faire adopter.

Ce n’est pas parce que vous avez quelques doutes que quelqu’un d’autre a le droit de vous dire comment vous devez agir, penser ou être. Nous avons tous des moments de doute, tout le monde peut être confronté à des situations peu habituelles qui peuvent être déstabilisantes sur le moment.

Ce n’est pas non plus parce que vous avez moins d’expérience, d’expertise ou de connaissance qu’une autre personne, que vous perdiez le droit de vous exprimer ou d’avoir une opinion sur une situation. Nous avons tous un excellent outil de mesure, notre intuition, qui peut nous révéler la véracité de n’importe quelle situation ou information. L’enfumage est souvent utilisé par des personnes diplômées pour éviter des thèses qui contredisent leurs théories ou découvertes. Votre manque de diplôme ou expérience est alors utilisé pour vous convaincre que vous n’avez aucune légitimité pour vous exprimer. Souvent notre bon sens inné est tout ce dont on a besoin pour interpréter la réalité et trop d’expérience, au contraire, peut enfermer notre mental dans des schémas ou chemins de pensées et limiter notre perception.

2) Vous êtes une personne très empathique

L’empathie est une bonne chose, ressentir de l’empathie montre que vous avez gardé votre humanité, que vous êtes connecté à votre cœur. Mais l’empathie peut aussi faire en sorte que vous mettez les besoins de quelqu’un d’autre devant les vôtres, que vous risquez de ne pas toujours vous faire respecter, car vous n’aimez pas blesser ou mettre mal à l’aise les gens.

C’est bien d’avoir un grand cœur, d’être sensible à la souffrance des autres et de vouloir être en soutien, mais il y a des limites. Voici où se trouve la frontière: vous ne devriez jamais accepter qu’une personne qui se sent mal mette son malheur sur votre dos ou essaie de vous tirer vers le bas. Ce n’est jamais acceptable. Que quelqu’un ait des hauts et des bas est normal, mais cela ne justifie nullement qu’elle remette en cause votre personne.

helen-warner-600x5973) Vous avez horreur des conflits

Si vous n’aimez pas les conflits et vous avez tendance de tout faire pour les fuir, il est facile de vous enfumez. Une personne qui fait de l’enfumage ne lâche jamais le morceau, la discussion avec la personne n’est pas possible, car vous avez toujours tort dans ses yeux et elle aura toujours raison. Elle continuera à vous harceler avec sa version des faits jusqu’à ce que vous dites « ok, c’est bon, tu as raison ». Souvent alors, au nom de la paix, vous prendrez la faute sur vous pour faire taire l’autre et pour préserver la paix. Parfois c’est justifié, parfois non.

Ce n’est pas juste d’accepter des propos dont vous savez qu’elles ne sont pas justes. Ce n’est pas juste quand vous acceptez systématiquement de quelqu’un qu’il mette la faute en dehors de soi, ou quand une personne vous remet en question continuellement. Une personne malheureuse peut mettre tout le poids de son malheur et toute la faute pour ses défaites sur le dos de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas acceptable, peu importe le niveau de souffrance dans lequel l’autre se trouve.

Comment vous immuniser contre l’enfumage ?

  • Être dans son chemin de vie : quand vous êtes dans votre mission de vie, il y a une confiance naturelle qui s’installe. Vous savez et vous ressentez que ce que vous faites est en accord avec vous et que votre chemin est juste pour vous. Les gens peuvent avoir des opinions divergentes et c’est ok, mais leur vision de la réalité n’influencera pas la vôtre. 
  • Écouter et suivre son ressenti et son intuition. On ressent toujours ce qui est juste pour nous. Il n’y a aucun argument mental qui devrait vous pousser à faire ou à croire des choses qui vous mettent mal à l’aise, pour lesquels vous avez honte, ou qui vous causent souffrance. Tout comme vous ne devriez écouter aucun argument qui essaie de vous empêcher de suivre votre joie ou d’écouter votre cœur. Au fond de vous, vous savez toujours ce qui juste et ce qui est bien pour vous. 
  • Vivre une vie de manière la plus sincère, honnête et vraie que possible. Soyez transparents dans vos intentions, vos actions et vos opinions. Communiquez sur ce que vous ressentez, sur ce que vous pensez. N’ayez pas peur du jugement, il y aura toujours des gens qui seront en désaccord avec vous, mais plus vous êtes claires avec les gens autour de vous, plus ça sera difficile d’introduire une autre version de la réalité et plus vous allez attirer des personnes dont la vision correspond à la vôtre.

 

Photo de couverture Helen Warren, photo 1 & 2 Federico Bebber, photo 3 Helen Warner, dernière photo Alisson Scarpulla

By | 2016-11-22T22:32:18+00:00 11 février 2016|Inspiration|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire