Des énigmes à Rennes-le-Château

Des énigmes à Rennes-le-Château

Suivre les cailloux

Nous sommes en Argentine, Buenos Aires et la prochaine étape du voyage s’annonce de manière surprenante. On reçoit des nouvelles de quelqu’un de la famille qui a des problèmes de santé et pour des raisons qui semblent ne pas forcément être liées à notre quête, nous décidons de changer de direction et nous embarquons pour la destination suivante: la France.

img_0823-600x600Quelques jours plus tard et nous voilà à La Preste les bains, dans les Pyrénées-Orientales, pour faire une cure d’eau de source pendant trois semaines. La Preste est connu pour son eau sulfurisée qui est très bénéfique pour la santé.

Ce changement inattendu aura pu nous perturber, mais la vie montre que si on est sur son chemin de vie, tout événement prend son sens et le flux de la vie peut nous emmener parfois dans des endroits surprenants, il suffit de suivre les cailloux.
Nous décidons de voir ce passage comme une étape du voyage et de continuer, comme on fait d’habitude à se connecter aux lieux, à écouter les signes et suivre le courant.

Rien n’arrive par hasard, même les quelques visites touristiques que nous ferons pendant notre séjour et qui semblent n’avoir aucun lien, s’avèrent être un peu plus connecté que ce qui est visible à première vue.
C’est ce que je comprends quelques jours plus tard, quand je suis dans l’avion vers le sud de l’Espagne et je commence à lire un livre qui s’appelle “The Portal” de Patrice Chaplin. Je m’étonne que plusieurs endroits que nous avions visités en « touriste » les jours précédents sont repris dans son histoire comme étant des lieux de pouvoir énergétique et faisant partie d’un chemin initiatique qu’elle appelle « le carré de Venus », qui est chargé avec l’énergie du féminin sacré. Il y a par exemple le port artistique de Collioure, Figueras et Ripoll. La reconnexion au féminin sacré est un des fils rouges de notre quête autour du monde, apporter plus de conscience envers le pole féminin négligé de notre existence fait partie de ce que nous ressentons être notre mission de vie et je suis donc émerveillée de voir que nous étions en train de faire ce trajet initiatique sans le savoir.

p1120581-600x338Dans son livre elle raconte l’histoire de sa jeunesse à Gironnes, dans le Nord-est de l’Espagne, une ville d’importance capitale pour les Visigoths, ville florissante construite sur une diversité d’influences arabes, juives et romaines et de sa rencontre avec une société secrète qui protège les informations alchimiques du lieu. Son histoire trouve son point culminant quand sa quête initiatique la mène au Pic Canigou où elle vit une reconnexion puissante aux mémoires de ses vies passées.
L’information qui résonne fortement en moi est que Gironnes est l’autre pôle d’une ligne énergétique qui débute à Rennes-le-Château et qui est porteuse de l’énergie de Marie-Madeleine.

L’abbé Saunière

img_0946
Rennes-le-Château, le lieu qui est surtout connu pour le mystérieux abbé Saunière qui vivait une vie de bon-vivant et de dandy dans un petit village perdu dans le pays Cathare. La légende raconte qu’il aura trouvé un trésor dans un pilier creux de l’église de Rennes-le-Château, ce qui lui avait permis de restaurer l’église et de vivre une vie remplie de décadence.

Ce qu’il a probablement trouvé est de l’information. De l’information qui lui a permis d’attirer des aides financières très importantes des gens qui voulaient lui soutenir dans ces recherches spirituelles pour vérifier sa découverte et de l’information qui lui a probablement aussi permis de faire pression sur le Vatican, ce qui pourrait expliquer comment il a pu vivre sa vie comme il voulait, sans se soucier d’éventuelles représailles de l’église.

Il a cherché à accumuler des connaissances ésotériques pour avoir du pouvoir et pour être admiré. On voit le testament de ses connaissances énergétiques dans les symboles qu’il a choisit d’utiliser à Rennes-le-Château. Il s’est laissé séduire par l’idée de plus de connaissance et donc plus de pouvoir que les autres et il a choisit de ne pas partager sa découverte et en conséquence il a sombré.

img_0924-600x450Si on a quelque chose à apprendre de l’abbé Saunière c’est bien cela : on n’a aucun droit d’utiliser et de cacher des informations (énergétiques ou pas) pour accumuler un pouvoir ou de l’argent. Toute personne ou organisation qui dissimule certaines informations ou qui rend disponible certaines informations à seulement une partie de la population, pour sécuriser un avantage pour ce groupe, pour se différencier ou pour artificiellement créer une caste d’élus et recevoir certains privilèges fait de l’obscurantisme et sert les forces de l’ombre.

Des organisations comme les francs-maçons ou les rosicruciens avaient leur utilité dans le passé pour sauvegarder des connaissances que l’église et les gouvernements cherchaient à détruire. Mais, petit à petit certaines organisations qui étaient sensés protéger le savoir se sont rendus compte que cette connaissance leur procurait des pouvoirs et des avantages et c’est là où ils ont commencé à sombrer.

Cette capitulation pour des motifs moins lumineux est évidente dans la manière hiérarchique de ses organisations et dans le manque de transparence. Ils sont devenus des catalyseurs d’ombre et de l’obscure en lieu de lumière et de conscience et ils attirent des gens qui veulent se sentir différent que les autres, qui ne veulent pas être au même niveau que le reste de l’humanité.

L’information voyage librement

Ce qui est caché devient vite obscure. Quand une information est disponible, elle sort tôt ou tard, peu importe les efforts que les gens font pour les cacher. Ce que l’abbé Saunière a découvert et caché à Rennes-le-Château était le pouvoir de la Magdalène et il a cherché à exploiter cette énergie pour son propre bénéfice, forçant ainsi le féminin sacré encore plus loin dans l’oubli.

Rennes-le-Château, comme beaucoup d’autres endroits sur cette planète, porte dans sa terre, ses rochers et ses bâtiments, des codes qui activent certaines parties de la conscience des gens et qui peuvent semer des graines de connaissance divine.
La connaissance de l’histoire de cette planète, l’humanité et même l’univers entier est encodé partout sur cette planète et interconnecté dans un grand réseau qui peut être accédé et qui est traçable dans le monde physique grâce à l’existence de lignes énergétiques. Il n’y a pas un morceau d’information que a été écrit sur un papyrus, dans un manuel secret, sur une tablette de pierre, caché dans des coffres forts ou gardé précieusement dans des bibliothèques privées qui n’est pas accessible librement pour ceux qui cherchent l’expansion et qui sont sur leur chemin de vie.

Chacun de ses codes résonne avec différentes parties de notre ADN humain et un esprit conscient peut ainsi activer différentes parties de son être en se connectant à différentes parties de la terre. Petit à petit, on peut reconstruire ainsi la structure de nos vies passées et l’histoire de l’humanité, un peu comme assembler un puzzle.

Ces codes ne peuvent jamais être détruits, même si les temples qui marquent les nœuds dans les réseaux énergétiques sont détruits par des bombes ou par la négligence. Ils sont encodés dans la structure de cette planète qui nous héberge et dans la structure de l’ADN humain, ils appartiennent à chaque être humain, l’héritage commun de chaque personne ici sur terre et accessible pour chacun qui y réside.

By | 2016-11-22T22:32:31+00:00 18 décembre 2015|Europe, Revelation, Voyage|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire