Dans la période la plus sombre de l’année, où l’obscurité commence à devenir lourde à porter, la fête Imbolc est là pour nous rappeler que l’hiver est bientôt fini et que le printemps s’annonce. Imbolc se fête le premier février et les célébrations se font en l’honneur de Brigid, qui influencera toute la période d’Imbolc jusque Beltane. Brigid, sage femme qui symbolise le principe du féminin sacré, représente à la fois la déesse Celte Brigid et la sainte Chrétienne, Sainte Brigitte. Impossible aujourd’hui de distinguer les histoires et traditions pré-Chrétiennes des traditions Chrétiennes, tellement les histoires des 2 Brigitte se sont entremêlées. C’est aussi une des forces de la figure de Brigid qui réunit les traditions et qui va au-delà des titres ou appropriations pour apporter un message de tolérance et de paix. La figure de Brigid est d’ailleurs encore très vivante dans les pays Celtes, surtout en Irlande, où de nombreuses fêtes païennes-catholiques sont organisées en son honneur.

La déesse Brigid, associée aux éléments du feu et de l’eau, honore le principe de la divine trinité qu’elle traduit en 3 aspects différents de la transformation: la forge (l’alchimie, le principe du feu), la poésie (les arts et l’inspiration divine, le principe de l’air) et la guérison (la santé, le principe de l’eau). Elle est la gardienne de nombreuses sources sacrées dans les pays Celtes et une flamme sacrée est toujours allumée aujourd’hui en son honneur sur la place centrale de la ville de Kildare en Irlande (« Kildare » veut dire temple du chêne, le chêne étant un arbre sacré dans la tradition druidique), ainsi que dans de nombreuses maisons et communautés qui honorent les principes et l’énergie de la déesse. 

Avec l’énergie de l’eau, Brigid nous aide à purifier notre corps et notre énergie après les mois d’hiver et à remettre notre énergie vitale en mouvement, à faire couler l’énergie de la création et l’inspiration et à nous remettre en activité. Elle aide la nature à faire remonter et circuler la sève de vie.
En tant que manifestation du principe du feu, elle nous invite à garder la foi et l’espoir et elle ravive notre flamme intérieure, notre énergie, pour nous préparer à l’action. Avec son feu et sa lumière elle éveille la nature et l’invite à sortir de son sommeil d’hiver. Elle nous montre qu’après une période de déclin, la vie et la croissance reprennent toujours. Déesse qui préside et accompagne la renaissance de la nature, elle est souvent invoquée au moment de l’accouchement pour assister les mamans dans la mise au monde de leurs enfants. 

Autres symboles d’Imbolc (source collège Nemet Ana)

  • La couleur de ce jour est le blanc, comme la pureté, le lait, le perce-neige. C’est la couleur du sacré.
  • La célébration est le plus souvent de nuit afin dʼêtre en présence de la lune.
  • Il est dʼusage dʼallumer 8 bougies ou petits foyers, symbolisant les 8 serpents de la Terre (les grandes vouivres) et les 8 fêtes annuelles.
  • Les arbres symboles sont le Houx (kellen qui signifie également : maître enseignant) et le Bouleau (car ses bourgeons sont les plus précoces et offrent, en décoction, un sirop purificateur).