Le pouvoir magique des mandalas

Le pouvoir magique des mandalas

Les mandalas se sont introduits dans ma vie tout naturellement quand j’ai commencé à organiser des rituels et méditations. Ils sont devenus un outil pour faciliter la connexion de groupe à distance, car c’était important pour moi de préparer un espace-énergie pour accueillir les participants le temps du rituel et créer une connexion entre eux au même temps.

Le fait que le mandala s’est présenté comme outil de connexion m’avait intrigué, je ne suis pas une grande artiste et je dessine très rarement. C’est quand j’ai réfléchi sur le sujet des mandalas que j’ai vu que ce geste avait toute sa logique.

Qu’est-ce que c’est exactement un mandala?

kathy klein - danmala.com

kathy klein – danmala.com

Le mot mandala veut dire « cercle » en sanskrit. La plupart du temps un mandala est effectivement représenté en forme de cercle, mais pas nécessairement…le mot cercle indique plutôt un espace ici, quelque chose de délimité et infini au même temps. L’idée du cercle fait référence à la spirale qui est intégrée dans le mandala, car un mandala est mouvement, il n’est qu’immobile à la surface. Ce mouvement de la spirale est ascendant ou descendant: on utilise un mandala pour laisser descendre nos pensées, nos ressentis, notre aspect invisible et intuitif dans la forme matérielle du mandala OU on utilise le mandala pour créer une réalité, pour envoyer des énergies dans une direction spécifique depuis le mandala.

Dans les 2 cas nous créons organisation, nous créons vie, car la vie est organisée naturellement, nous créons harmonie dans le chaos. Un mandala est une création qui peut prendre la forme d’un dessin, un tissu, un rassemblement de fleurs ou feuilles, une création de sable coloré, etc. La forme n’a pas tellement d’importance, ce qui compte c’est que le mandala organise et crée une structure.

Le mandala est donc une représentation de notre monde intérieur et de l’univers en même temps, un mandala crée des connexions entre différents espaces-énergies: la matière et l’esprit, entre différentes personnes, le présent et le futur, le passé et le présent, les idées et la matière, la matière et l’énergie, etc. Quelque part c’est un outil de communication entre différentes parties de notre être, entre différentes parties de notre réalité ou existence.

Un mandala peut servir d’outil de méditation, de création, un outil thérapeutique ou un outil de compréhension et apprentissage. Nous pouvons faire des mandalas « intuitivement » et laisser couler notre créativité, décanter notre essence sur papier sans réfléchir dans un mouvement descendant. Ce genre de mandala peut nous donner des compréhensions sur notre ressenti, sur ce que nous vivons, sur notre vie intérieure ou nos rêves.

Ou nous pouvons créer un mandala en ayant conscience de chaque matière, chaque couleur, chaque symbole que nous y intégrons, créant un ensemble harmonieux en plaçant des intentions dans notre mandala et en les combinant avec des énergies. Dans ce cas le mandala devient un acte magique de création.

362761a1595e0c642e44003359719eabGénéralement on croit que les mandalas viennent des traditions spirituelles orientales, ce qui n’est pas tout à fait correcte, il serait plus juste de dire que le mandala a mieux survécu dans la conscience des peuples orientales, car en vérité un mandala est quelque chose de tous les temps, de toutes les cultures et de toutes les traditions spirituelles. En réalité nous sommes entourés de mandalas tout le temps et nous l’avions toujours été, c’est juste que nous en avions oublié la signification, nous avons perdu le sens.

Les roues de médecine utilisées dans la tradition amérindienne représentent l’ordre cosmique organisé par association aux points cardinaux et aux éléments, le symbole de yin et yang, représentant l’équilibre universel est un mandala en soi, la géométrie sacrée qu’on retrouve dans les particules de la nature fait de nos plantes et fleurs des mandalas, les vitraux des églises forment souvent des mandalas, faisant la connexion entre les énergies représentées, la symbolique des couleurs et la lumière qui passe à travers, un labyrinthe est un mandala qui capte l’énergie du lieu et l’organise et le transmet dans le dessin du labyrinthe.

Hildegard von Bingen recevait ses visions en forme de mandala, elle percevait littéralement différentes structures possibles de l’univers. Un crop circle est un mandala qui relie notre dimension terrestre à d’autres dimensions, les derviches tourneurs décrivent la forme d’un mandala tournant autour de la source de toute vie, se rapprochant ainsi de leur centre. La roue de vie celtique qui indique les différentes phases de l’année est un mandala créant une structure dans le temps, le concept du temps même est un mandala, décrivant la forme d’une spirale et nos différentes incarnations représentant les différentes couleurs de ce mandala, notre planète même est un mandala que nous co-créons tous ensemble avec nos différentes énergies.

crop-circle-600pxL’action principale du mandala est qu’il replace l’énergie dans son centre, dans son axe, il aligne intérieur et extérieur, matière et esprit, nous donnant ainsi accès à chaque autre particule de l’existence. Il est la création de l’ordre cosmique et la représentation du résultat fini au même temps.

Tout est structure, tout est interconnecté, cette réalité même étant un énorme mandala, comme un grand tapis oriental multidimensionnel tissé par chaque être qui y rajoute différents couleurs et motifs.

By | 2016-11-22T22:29:45+00:00 19 mars 2016|Inspiration|1 Comment

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

One Comment

  1. Gaelle BERNY septembre 27, 2016 at 14:11 - Reply

    J’adore ! Je vis entourée de mandalas ! Il y en a un juste sous mes yeux, là, quand je travaille… Je l’ai dessiné en janvier en pensant à mon année à venir. Souvent je le regarde et je peux sentir toute la belle énergie qu’il contient. C’est du potentiel à l’état pur, un mandala. Et puis cette histoire de spirale, ça sonne vrai aussi. La magnétiseuse que je suis l’expérimente bien : des petits tourbillons d’énergie ramènent toujours l’équilibre du corps, partant de la périphérie pour aller vers le centre. La physique quantique appelle cela le point zéro. Moi, j’aime bien ouvrir un cahier de mandala et chatouiller les feutres avec les enfants : c’est un bon moyen aussi de faire sentir la vie, simple, aux plus petits. Merci de ce bel article qui fait émerger tant de belles sensations !

Laisser un commentaire