Quand on voyage, essentiellement on s’invite quelque part et ça nous donne une certaine responsabilité envers le lieu qu’on visite. On reçoit tellement de choses en voyage : des souvenirs, des expériences, des prises de conscience, des nouveaux points de vue, de la sagesse, de la beauté… Si on veut respecter le processus de donner/recevoir, c’est normal qu’on offre aussi quelque chose en retour au lieu qu’on visite.

Voyager en conscience implique qu’on respecte les endroits qu’on visite, qu’on cherche à établir une vraie connexion avec les différents endroits et qu’on prend conscience de notre impact en tant qu’individu.

Se connecter au lieu

Souvent quand on va quelque part, on n’arrive pas à se synchroniser avec le lieu, ou on ne prend pas le temps de vraiment établir un lien avec l’endroit, car notre présence n’est qu’éphémère. Le résultat étant qu’on reste une intrusion étrangère pendant notre temps de passage, ce qui est dommage.

Il y a moyen de faire différemment : Quand vous arrivez quelque part, prenez un moment pour vous connecter au lieu, pour en faire vraiment partie. Prenez quelques minutes pour ÊTRE dans ce lieu, sans rien faire. Soyez juste là en silence : silence à l’extérieur et silence à l’intérieur. Cela vous permettra de ressentir le lieu et de vous synchroniser avec cet endroit et ça permet au lieu de vous reconnaître et d’accueillir votre énergie.

Je me connecte à chaque fois quand j’arrive quelque part. C’est vraiment étonnant de voir comment le lien avec l’environnement change complètement et de ressentir et voir comment cet environnement t’accepte, t’accueilles tout de suite une fois que tu prends le temps d’établir une connexion. En lieu de perturber ton environnement, tu te fonds avec lui. La vie reprend son cours et tu en fais partie.

Prendre conscience de l’énergie

Chaque endroit où les humains sont passés porte les mémoires de tous ces passages. Si vous allez dans des endroits touristiques, non seulement le lieu porte l’énergie et la mémoire de tout ce qui c’est déroulé dans cet endroit par le passé, mais il porte aussi l’énergie de tous les gens qui y ont mis les pieds. Les gens qui se disputent, qui sont malades, qui sont malheureux, qui sont traumatisés… tout laisse ses traces.

S’il s’agit d’un endroit où il y a beaucoup de passage, vous pouvez imaginer le bagage énergétique du lieu.

C’est une bonne idée de faire un petit nettoyage (énergétique) des lieux quand vous arrivez quelque part et de nouveau quand vous repartez. Cela vous permettra de vous sentir bien et de ne pas subir l’effet d’énergies/émotions qui ne vous appartiennent pas et vous assurez ainsi que le lieu ne s’alourdit pas de votre énergie.
Vous n’avez pas besoin d’être expert en rituels énergétiques pour pouvoir nettoyer un lieu. Il suffit d’envoyer un nettoyage en conscience : vous envoyez en pensées une énergie de nettoyage de la manière qui vous vient spontanément. Vous pourrez par exemple faire une méditation avec une intention de nettoyage ou de purification ou simplement remercier le lieu pour l’accueil.

Le simple fait de prendre conscience de l’énergie du lieu et de l’énergie que vous laissez dans ce lieu, ainsi que ressentir de la gratitude, fera déjà un monde de différence dans votre expérience de voyage.

Consommer en conscience

L’argent est devenu un des leviers les plus importants dans le monde et ce sont donc en grande partie vos choix de consommation qui déterminent le monde dans lequel vous vivez. Chaque achat raconte une histoire sur les choses qu’on soutient ou les choses qu’on oppose et cela ne change pas en voyage. Nous avons tous une responsabilité en tant qu’être humain et nous créons tous ensemble la réalité qu’on expérimente.

En choisissant des produits de qualité et des services qui respectent l’humain et l’environnement, même si ça vous coûte un peu plus cher, vous soutenez le développement d’un monde durable.

Un exemple : Nous venons de faire une jungle tour à Santa Rosa. Il y a plusieurs agences qui offrent ce voyage. Si vous prenez le moins cher, vous vous retrouverez dans des groupes de 10-12 personnes. Pas évident de voir des animaux quand vous traverser la jungle faisant partie d’un locomotif touristique bruyant. Ces organisations « bon marché » donnent donc de la nourriture aux animaux pour que les touristes puissent s’approcher d’eux… ce qui enlève complètement l’instinct naturel de l’animal. Aussi, les guides n’informent pas correctement les touristes qui vident la bouteille d’insecticide ou crème solaire toxique sur leurs corps juste avant de plonger dans la rivière et ainsi empoisonner les dauphins…

Chaque action a une conséquence, chez vous et ailleurs.