Ostara: équinoxe de printemps

Ostara: équinoxe de printemps

Dans l’hémisphère du nord, on fête Ostara à l’occasion de l’équinoxe de printemps, autour du 21 mars. L’équinoxe du printemps est un des deux points d’équilibre dans l’année où le jour égale la nuit, l’autre point d’équilibre étant Mabon, l’équinoxe d’automne. À partir de ce point d’équilibre, les jours deviennent plus longs que les nuits et la lumière gagne du terrain sur l’ombre. C’est une fête de lumière, qui porte d’ailleurs le nom « Alban Eiler » dans la tradition druidique, ce qui veut dire « lumière de la terre ».  Il y a un élan de renouveau qui est palpable et qui s’installe réellement à partir de la dernière pleine lune avant l’équinoxe.
La fête d’Ostara a reçu son nom de la déesse Eostre, la déesse païenne de la fertilité qui annonce le printemps et qui a également emprunté son nom pour l’hormone féminine œstrogène.

Ostara annonce l’éclosion et la floraison longuement attendue de la nature. À Imbolc, la flamme de Brigid a fait fondre la neige et recirculer la sève à l’intérieur des plantes et cette flamme se transforme maintenant en feu qui se répand joyeusement dans toute la nature. Toute cette vie qui s’activait et se remuait de façon invisible dans les profondeurs de la terre remonte maintenant à la surface de façon glorieuse et victorieuse pour se montrer dans toute sa splendeur. Les oiseaux jouent et chantent dans les arbres, le soleil rayonne plus fort, une abondance de fleurs habille nos forêts et pelouses d’une robe printanière multicolore et des petites feuilles vertclair apparaissent timidement sur les arbres, ce qui donne une fraîcheur et délicatesse aux paysages.

Ce même mouvement a lieu à l’intérieur de nous. Tout ce qui pétille et remue à l’intérieur de nous depuis des mois a maintenant envie d’être exprimé, de monter à la surface et de trouver son issue dans nos actions et nos projets. L’exubérance du monde naturel fait écho en nous et réjouit nos cœurs. Ostara est la fête de la fertilité, mais aussi de l’optimisme et de la joie retrouvée. On ressent un certain soulagement à l’approche d’Ostara, on a envie de sortir de l’hiver et on a hâte de laisser les difficultés et tribulations de l’hiver derrière nous. On sait qu’à partir de maintenant la vie devient plus douce, plus simple, plus agréable. La promesse du renouveau est palpable dans l’air.

Ostara est le moment parfait pour faire un nettoyage de printemps dans tous les sens du terme, car on sera soutenu dans nos efforts par l’énergie de la saison. À la maison on peut inviter le renouveau en faisant un tri dans nos possessions et en gardant ce dont on vraiment besoin ou les choses qu’on utilise vraiment, car toute la place qu’on libère ainsi laissera la place pour que de nouvelles choses puissent entrer dans notre vie. On peut nettoyer la maison, rafraîchir la peinture, restaurer des meubles et réparer des objets cassés pour remettre une nouvelle dynamique et revitaliser l’énergie de notre lieu de vie. C’est le bon moment aussi pour faire un nettoyage de printemps corporel en allégeant nos repas, en laissant de côté les aliments toxiques tels le café, l’alcool ou le sucre et/ou en faisant une cure d’épuration interne à l’aide de la sève de bouleau, une cure de raisins ou en prenant des compléments alimentaires tels la zéolite ou la chlorelle pour évacuer les toxines que nous avons engendrées au cours des derniers mois.

Le retour du soleil active fortement notre chakra solaire et c’est pour cette raison que nous ressentons comme des papillons dans le ventre et que notre joie de vivre et optimisme triomphent. Nous avançons avec bravoure vers un avenir prometteur.

L’énergie d’Ostara réveille notre énergie vitale et la fait circuler dans tout notre corps pour revitaliser tout notre être, on ressent cette énergie puissante qui crée des étincelles dans le centre de notre créativité et qui monte jusque dans notre tête pour y faire naître de nouvelles idées. C’est pour cette raison que la fête d’Ostara est aussi fortement associée à l’énergie Kundalini, le serpent cosmique qui se réveille en nous et qui monte dans notre arbre de vie intérieur pour réveiller toutes les parties de notre être. En Mexique ce lien est par exemple visible dans le serpent qui apparaît sur la pyramide de Chitzen Itza chaque équinoxe de printemps, comme dans d’autres contrées le réveil de l’énergie Kundalini est célébré à travers les festivals de dragons qui rendent hommage à ces énergies ondulantes qui remettent la vie en mouvement.

Symboles d’Ostara

  • Mise à part la déesse Eostre qui a donné son nom à la fête d’Ostara, il y a d’autres dieux et déesses qui accompagnent ce moment charnier dans l’année telle le dieu égyptien Osiris, le dieu de la résurrection qui renaît de façon miraculeuse après qu’Isis lui insuffle la vie ou la déesse égyptienne Hathor, la déesse solaire qui partage ses cadeaux d’abondance et de beauté avec le monde.
    Chez les Perses l’équinoxe de printemps annonce le retour du dieu solaire, une tradition qui date du Zoroastrianisme et dans de nombreuses autres contrées du monde le retour du soleil est fêtée à ce moment-ci.
  • Les œufs, les lapins pour leur symbolique de fertilité
  • Les Jonquilles ou d’autres fleurs de saison
  • La couleur jaune pour son association au soleil
  • Le soleil
  • Les dragons
  • Les serpents

By | 2017-03-17T11:21:29+00:00 17 mars 2017|Voyage|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire