Pensée du jour: La reconnaissance

Pensée du jour: La reconnaissance

C’est agréable quand d’autres personnes reconnaissent nos efforts, quand on reçoit des remerciements. On se sent soutenu, on se sent apprécié. Restons juste vigilants de ne pas devenir dépendant de la reconnaissance.

Dès l’enfance on nous apprend de poursuivre la reconnaissance: Nous recevons des recompenses si nous sommes « sages » et nous sommes punis quand notre comportement ne répond pas aux attentes de nos parents. Plus tard, à l’école, nous recevons des notes qui déterminent le degré de reconnaissance que nous recevons. Pareil à l’université et après, même chose dans le travail.

Petit à petit, nous sommes conditionnés à rechercher la reconnaissance. Et c’est là que les choses deviennent problématiques: on laisse d’autres personnes déterminer la valeur de notre travail, de notre style de vie. On cherche à recevoir des compliments au travail, on veut que notre famille soit fière de nous, on veut que nos amis et nos connaissances nous admirent. On cherche la validation de nos pensées et de nos actions à l’extérieur.

Si on ne prend pas conscience de cette dynamique et si on ne cherche pas activement à se déconditionner de ce besoin de reconnaissance, on en sera victime pour le reste de notre vie. Petit à petit, on s’éloigne de nos propres rêves et désirs pour combler les attentes des autres. On devient dépendant de la reconnaissance et ça devient impossible pour nous d’avancer si on n’a pas une troupe de cheerleaders pour nous encourager.

La reconnaissance reste agréable quand elle vient inattendue, quand on n’en a pas besoin, quand on n’est pas en attente d’en recevoir. Quand on fait ce qu’on aime, on se sent bien et notre vie est en cohérence avec nos valeurs, on n’a plus besoin de reconnaissance, on n’a plus besoin que des personnes extérieures valident notre légitimité.

By | 2016-11-22T22:32:39+00:00 14 août 2015|Inspiration|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire