Rencontre avec le féminin sacré

Rencontre avec le féminin sacré

mabon2-400Le féminin Sacré a été pour moi la porte d’entrée qui m’a permis d’accéder à ma propre divinité et de développer ma propre conscience spirituelle. 

Dans une Europe dominée par le catholicisme, l’existence du féminin sacré restait cachée et obscure pour moi. Le féminin sacré étant pour la plupart ignoré ou réduit à un rôle de facilitatrice pour le masculin sacré au mieux. En tant que femme je me sentais trahie par la religion et la spiritualité et c’était tout simplement inconcevable pour moi d’embarquer sur une quête de profondeur et de compréhension en prenant une situation déséquilibrée comme point de départ. 

La spiritualité a commencé avoir du sens pour moi quand je me suis familiarisée avec le féminin sacré et quand je me suis rendue compte que dans toutes les anciennes cultures et civilisations, il y avait toujours eu une dynamique de dieu-déesse comme des images miroir créant l’unité et l’harmonie ensembles. 
L’aspect féminin de la divinité a remis l’équilibre, ce qui m’a donné une base solide pour mes voyages vers les mystères de la vie. 

Depuis que j’explore et connais le féminin sacré, l’énergie de la déesse est devenue le moteur de ma vie. C’était l’information dont j’avais besoin pour pouvoir expérimenter harmonie et équilibre dans tous les aspects de ma vie. 

De temps en temps je rencontre des femmes qui incarnent pleinement le féminin sacré. Je les reconnais tout de suite. Une femme qui incarne le féminin sacré est différente. Pas parce qu’elle veut se distinguer des autres femmes, mais parce que la majorité des femmes ont perdu leur connexion à l’énergie de la déesse aujourd’hui et paraissent plus faibles en conséquence. C’est comme s’il leur manquait un morceau de leur puzzle, ce qui leur empêche d’accéder à l’entièreté de leur potentiel. 

kuan-yin-goddess-of-love-and-compassionUne femme qui incarne la déesse est une femme qui maitrise sa force, son essence est puissance mais ces actes sont doux et gracieux. Elle est infinie et sans limites. Elle est mystère et elle dégage sa beauté intérieure et sa sagesse avec chaque molécule de son être. Elle est la mère divine, prenant soin de la terre entière et tout ce qui y vit. Elle est la matrice qui porte chaque autre être vivant. Elle guide par son exemple avec des yeux qui reflètent l’essence de l’âme de chacun qui regarde dedans. Elle rayonne, tout simplement parce qu’elle reflète toutes les étoiles, elle est la réflexion de l’existence entière. 

Ces gardiennes de sagesse et guérisseuses de la terre ressentent une connexion profonde entre elles. Quand elles se rencontrent elles rallument l’étincelle de reconnaissance et se rappellent de leur histoire commune. Elles comprennent intuitivement qu’elles partagent le chemin de la déesse. Ces rencontres créent des connexions qui vont au-delà des mots, de la distance et de l’espace.

Ces femmes sont entrelacées sur la même toile de connexions, leurs couleurs se ressemblent car elles partagent une mission de l’âme similaire et elles peuvent facilement communiquer via télépathie. Avec leur vision intérieure, elles voient instantanément ce que les femmes à lesquelles elles sont connectées vivent ou ressentent. Cela veut dire que chaque nouvelle connexion est potentiellement une immense source de connaissances, de soutien et de joie. Les transmissions qui sont ainsi reçu des autres femmes sont chéries comme des perles délicates et soigneusement posées comme des pierres précieuses dans le tissu partagé de l’espace et du temps. 

tsuyoshi-naganoQuand une femme qui est sur le chemin de la déesse décide de s’égarer, par contre, sa détresse est ressentie par toutes les autres femmes qui partagent son réseau de connexion. Elles ressentent la douleur physique et émotionnelle de la personne qui abandonne sa mission d’âme consciemment. Dans ce cas la connexion va naturellement faner et pendant qu’elle diminue, son information dans le réseau devient de moins en moins tangible. Au final la connexion se dissout complètement. 

Quand un tel événement a lieu la mémoire de la femme est trempée dans du miel avec une douceur infinie. Sa mémoire est déposée en ambre dans les temples des coeurs des autres femmes pendant qu’elle prenne un chemin alternatif et elles lèvent les voiles dans des directions opposées. Son cheminement, peu importe sa durée, n’aurait pas été en vain car elles portent toutes son héritage en continuant leur trajet. 

By | 2016-11-22T22:32:38+00:00 18 septembre 2015|Inspiration|0 Comments

About the Author:

Tisseuse d'inspirations et de rêves, je crée des étincelles et connexions entre le monde intérieur et les perceptions extérieures, entre esprit, âme et corps. Les fils rouges de mon tapis multicolore sont le chemin du féminin sacré et la quête de l'harmonie avec comme principaux motifs l'émerveillement, la magie et la simplicité.

Laisser un commentaire